Pendant ce temps là … sur Twitter #1 : les sportifs soignent leur image

Dédé Gignac (@andregignac) la semaine dernière, Lionel Nallet (@nallet) et Sébastien Chabal (@sebchabal) il y a quelques mois, nos chers sportifs français investissent Twitter. Timides encore sur la toile, 2010 verra sûrement nos héros investir Twitter pour gérer leur communication formelle…. et informelle.

 

Leurs motivations ?

1. Gérer leur communication
Twitter leur offre la possibilité de prendre la parole, de s’exprimer en s’affranchissant des journalistes et des rédactions. Rumeurs, démentis, Twitter devient le porte voix direct de la parole du sportif. Plus besoin d’intermédiaire, le sportif assume ses propos et évite le biais de la retranscription biaisée des informations par les journalistes.

 
2. Offrir une proximité

Twitter rapproche les sportifs de leurs fans,  de leur public en général. Certains sportifs (notamment les footballeurs) demeurent assez inaccessibles auprès du grand public.  Twitter offre la possibilité au public de suivre les sportifs et au sportif de converser (même si la conversation est limité sur Twitter) avec ses followers.

 
3. Veiller sur leur réputation

La e-reputation des sportifs, notamment celle des plus populaires, est un véritable champ d’analyse, de veille et d’investigations.
Prenez le cas de Sébastien Chabal : imaginez le nombre de sources et la quantité de territoires d’expressions qui traitent du sujet « Chabal » sur Internet.
Le principal intéressé, soucieux de son image, doit sans doute vouloir être au plus près des flux de conversations et de publications générés sur lui. Son activité sur Twitter peut lui permettre de baliser un territoire d’expression où il pourra librement commenter son actualité, s’expliquer sur un événement, couper à toute rumeur…

 
60 millions de sélectionneurs…  et moi, et toi, et nous….

Des événements peuvent influer sur l’image perçue des sportifs : positivement ou négativement, la passion et la ferveur sportives sont autant de facteurs déclenchant opinions, avis, réactions plus ou moins contradictoires vis-à-vis d’une actualité. Pour preuve, la « main de Thierry Henry » a pris une dimension immense, où chacun est allé de sa petite phrase. Même Christine Lagarde, qui je crois n’a aucune légitimité pour donner son avis sur la question, a souhaité donner son avis sur la question.

Chacun de nous, dès que nous entrons dans la peau du spectateur (supporter, fan…) , nous nous transformons en avocat de la défense et partie civile successivement. Véritables amnésiques, nous sommes prêts à conspuer un footballeur ayant fait une faute pénalisant l’équipe et à le porter en triomphe dix minutes plus tard car ce même joueur a fait gagné l’équipe.
A ma connaissance, seul le sport provoque en nous des réactions aussi peu douées d’objectivité et de raison. Jurez-moi que vous n’avez jamais parlé du sort et de l’avenir de Raymond Domenech avec vos collègues, amis…

 
Comment gérer la critique, sur des comportements autant que sur des performances ?

Le sportif, dès qu’il entre dans l’arène, est obligatoirement soumis à la critique.
Il serait présomptueux de ma part que d’établir des schémas pré-établis et de donner des conseils aux sportifs. En revanche, mon passé de sportif de haut niveau me donne une certaine expérience dans l’appréhension et la gestion de la performance et de l’échec.

 
Alors comment puis-je répondre à un flot de critiques après une contre performance ? ou après un événement néfaste m’impliquant directement ?

 
L’instantanéité du web et la propension exponentielle de l’UGC sont autant de vecteurs de buzz potentiellement négatifs. Vous pouvez vous retrouver acculer  et esseulé en quelques heures après un bad buzz. La récente expérience de Thierry Henry nous fait penser que le droit de réponse doit être engagé le + rapidement possible. Suite à un buzz négatif, le sportif doit rapidement réagir. Ici se pose le nœud du problème : Comment réagir à chaud tout en gardant la tête froide ?

 
Il n’existe pas à ma connaissance de recette miracle. Je crois simplement que l’honnêteté, la bonne foi et la transparence sont autant de qualités à utiliser dans toute réponse.
Et puis, surtout, ne pas réprimer son caractère : répondre à ceux qui vous manquent de respect, qui profèrent injures, insultes…

 
Bref, l’Internet n’est qu’un nouveau territoire de communication  où les règles de gestion de la réputation n’ont pas changé, elles ont seulement évolué.

Alors, chers amis sportifs, soyez authentiques.

 
Quelques sportifs sur Twitter (liste pas du tout exhasutive) :

Football
@andregignac
@ FreddyAdu11
@andresiniesta8
@KarimBenzema
@anelkaofficiel
@C_Ronaldo

Rugby
@sebchabal
@nallet

Tennis
@andy_murray
@serenajwilliams
@Venuseswilliams
@andyroddick

Free style
@tonyhawk

Cyclisme
@ lancearmstrong

Basket Ball
@ THE_REAL_SHAQ
@ the_real_nash

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s