Shopkick, quand le mobile fait du commerce

Shopkick est le nom d’une start-up californienne qui a lancé hier son application mobile éponyme. L’idée se calque sur la philosophie de Foursquare : faire gagner des avantages à des clients en situation d’achat ou de consommation. Shopkick combine la géolocalisation via mobile avec le commerce.

Quel est le principe ?

Vous êtes dans un  point de vente partenaire de Shopkick : vous effectuez un « Kickbucks », un « check-in » dans le point de vente et obtenez immédiatement des points appelés également Kickbucks.

Sur certains produits présents en points de vente, vous pouvez également bénéficier de « Special Offer », c’est à  dire de remises spéciales. Le but étant de compiler vos Kickbucks afin de les transformer en cadeaux : téléchargements de musiques, dons à des ONG, abonnements à des magazines….. et même conversion en Facebook credits !

 

Potentialités d’utilisations pour les commerçants

Les commerçants vont pouvoir utiliser Shopkick afin de stimuler leurs produits en point de vente. Campagne de recrutement ou opération de fidélisation, Shopkick offre un service simple, ludique et doté de nombreux avantages.

Le parcours client :

N’oublions pas que Shopkick est une application mobile basée sur la géolocalisation et sur le  check-in. Les commerçants vont avoir la possibilité de suivre le parcours client en point de vente. Ces informations demeureront précieuses afin d’optimiser le merchandising mais aussi pour établir des typologies de clients afin de leur offrir des promotions sur mesure. Shopkick va devenir le support des marchands pour décrypter les habitudes de consommation de leurs clients.

La dimension expérentielle

De plus, Shopkick incite les clients à essayer les produits : chaque essai et scan d’un code-barres d’un vêtement par exemple permet de récolter des kickbuts.

 

Collecte de badges

Shopkick ne serait pas une apps en verve sans la dimension ludique de la course aux badges qui rythment les journées de la communauté geek!!! Effectuez des « kickbuts » et débloquez des badges…. Comme quoi, Foursquare en a inspiré plus d’un!

Mon opinion…

Shopkick allie les facteurs clés d’un service comme Foursquare et ajoute une couche commerciale via les kickbuts. Le système de scan via code-barres assure une facilité d’utilisation et de prise en main. L’équipe de Shopkick a su créer une application qui parait séduisante et pourra afiicher une certaine performance. Ils ont dû notamment lorgner du côté de Stickybits et insérer cette « couche commerciale » afin de proposer une application bipartite (utilisateurs et commerçants y trouvent leur intérêt).

Grégory Pouy parlait récemment de la relative nécessité de ne plus distinguer le on du offline, Shopkick s’insère dans cette tendance où le digital et le réel sont associés et vivent ubiquitairement. Si vous souhaitez découvrir d’autres exemples sur des applications mobiles digital/réel, je vous invite à lire le billet présentant l’app Stickybits.

Bon, pour l’instant, l’app n’est disponible que dans le store US. Aux US, seuls quelques points de vente sont dotés du système dont notamment BestBuy.

Pensez-vous que Shopkick ait réellement un business model et une chance d’atteindre une masse critique d’users pour s’installer durablement ? J’ai ma petite idée là-dessus….

Une réflexion sur “Shopkick, quand le mobile fait du commerce

  1. Pingback: Placecast, les SMS au service de la promotion géolocalisé « N'ayons pas peur des mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s